Le SIIViM vibre d’inventions et d’échanges

Les Sélections Québec du Sommet international de l’innovation en villes médianes (SIIViM) ont offert un passionnant aperçu des travaux des entreprises – start-up ou confirmées – dans les domaines de la mobilité, de la santé, du développement durable, du commerce, de l’habitat et de l’urbanisme. Dans le décor approprié de L’INKUB, les présentations express des technologies ont alterné avec le temps long de la réflexion et du débat.

Au second semestre 2022, Shawinigan accueillera comme en 2019 le Sommet international de l’innovation en villes médianes (SIIViM), événement que la ville québécoise a fondé avec Nevers Agglomération un an plus tôt et que les deux collectivités accueillent en alternance. L’idée lancée début 2018 lors du CES Las Vegas par Michel Angers, maire de Shawinigan, et Denis Thuriot, maire de Nevers et président de Nevers Agglomération, s’est transformée en un rendez-vous annuel attendu et reconnu, quel que soit son format.

Jeudi 23 et vendredi 24 septembreL’INKUB de Nevers Agglomération a ainsi été le cadre d’un SIIViM au format volontairement réduit pour s’adapter au planning électoral québécois (1). Point de grand-messe à la Maison des sports, donc, mais des Sélections Québec fléchant l’horizon du marché nord-américain pour des entreprises innovantes.

Vingt-cinq candidats avaient été sélectionnés par l’équipe organisatrice de Nevers Agglomération dans cinq domaines : mobilitésanté, développement durablecommerce, habitat-urbanisme. En présentiel le plus souvent, parfois en distanciel, toutes ont présenté leur concept, leur technologie et leur motivation québécoise au cours d’un pitch chronométré – trois minutes d’explications puis deux minutes de questions-réponses avec le public.

Espace de découvertes mais aussi de débats depuis son origine, le SIIViM casse le rythme intense de ces sessions de pitches grâce à des tables rondes qui ont donné au public la possibilité de creuser la réflexion sur les thématiques retenues pour cette édition. Une alternance de sprints et de débats de fond qui fait l’attrait de ce rendez-vous « précurseur » en villes médianes : « Avec le SIIViM, nous avons construit une autre perception de nos territoires », insiste Denis Thuriot. « Nous jouons la carte de la complémentarité avec les métropoles. L’originalité de ce sommet, c’est qu’il est organisé par des élus et porté par des collectivités. Mais les entreprises qui viennent dans les salons comme le nôtre disent que ce sont des salons à taille humaine dans lesquelles elles font le plus de business. Le SIIViM, c’est un état d’esprit, une famille, on s’y sent bien. »

Signe de l’intérêt du gouvernement québécois pour ce rendez-vous, la présence fidèle de la Délégation générale du Québec à Paris était incarnée, cette année, par Garance Marcotte, attachée aux Affaires économiques et commerciales : « J’ai trouvé cette édition d’une fluidité et d’un dynamisme impressionnants. C’est un événement remarquablement construit. » Le gouvernement québécois, qui ambitionne de doubler le volume des échanges commerciaux avec la France d’ici 2024, suit avec intérêt les envies d’implantation des entreprises françaises : « Nous donnons aux start-up un cadre sécurisé, pour qu’elles trouvent leur place. Nous les sensibilisons aussi aux grandes différences dans les mentalités entre la France et l’Amérique du Nord, où le langage du business est plus direct ; par exemple, il n’est pas rare pour une entreprise québécoise d’arriver à une première réunion avec son avocat. »

Plusieurs mois de coaching prodigué par des spécialistes québécois aideront les dix entreprises lauréates des Sélections Québec à défricher la culture nord-américaine. A l’issue de ce coaching, cinq d’entre elles se verront offrir le voyage à Shawinigan, dans un an, pour le SIIViM. La bonne santé de l’innovation « made in Nevers », portée notamment à L’INKUB, s’est confirmée lors de l’énoncé du palmarès, dans lequel figurent trois entreprises localesGéosmarticH2 Motronics et le Laboratoire du mouvement.

 

1. L’édition québécoise aurait dû se tenir cet automne ; elle a été repoussée à l’année prochaine en raison des élections municipales générales, qui se dérouleront le 7 novembre prochain.
 
 
+ d’info. sur www.siivim.fr

Partager cette article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Article récents

Présentation de « WIN » et du projet de réhabilitation des derniers bâtiments du site Cobalt.

eudi 9 septembre, Alain Bourcier, Vice-président de Nevers Agglomération au Territoire Innovant, aux Métiers de demain, à l’Attractivité économique, à l’International, à la Santé et à l’Enseignement Supérieur & maire de Gimouille accompagné du service développement économique, sont intervenus auprès des entreprises et startups de l’INKUB pour présenter le dispositif « WIN », dans le cadre d’un petit déjeuner convivial.

Lire plus »

Win
Nevers